Avec le temps va, tout s’en va….

De l’est à l’ouest, de l’hiver à l’automne, de trace en piste que la mer recouvre et efface, l’interminable passage s’enroule et prend son élan avant d’éclater sur d’autres rivages. L’œil de l’aigle perçoit les subtils et multiples lents mouvements du paysage.

ABJ_9510

Toujours le même jour, jamais le même port,

vague après vague, sommet après sommet.

Et l’intérieur qui modèle les couleurs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.